Logo avec contour blanc les elles du succes
Flèche jaune les elles du succès
Flèche jaune les elles du succès
Contact

Le syndrome de l’imposteur : 3 clés pour s’en défaire

Avez-vous déjà eu l’impression que vous n’étiez pas à votre place ? Que votre réussite était due aux autres ou des facteurs externes à vous ? Avez-vous déjà eu le sentiment de duper votre monde sur vos compétences ou votre valeur ?
Alors vous ressentez probablement le syndrome de l’imposteur.
Cet article vous concerne pour vous aider à comprendre d’où vient ce syndrome et à le désamorcer.

Je commence tout de suite par une bonne nouvelle :
70% des gens qui ont réussi ont souffert du fameux syndrome de l’imposteur. Alors vous aussi, vous pouvez vous en défaire.

La gratitude est le meilleur rempart contre la jalousie, l’amertume, le rejet et les regrets.

En développant votre gratitude régulièrement au fil de la journée, vous allez empêcher votre cerveau d’avoir ces émotions négatives. Votre cerveau ne peut pas éprouver ces mauvaises pensées et de la gratitude en même temps.

Qu’est-ce que le syndrome de l’imposteur ?

C’est un déficit de confiance en soi qui s’exprime par des idées comme :

  • « Je n’y ai pas droit »
  • « Je ne suis pas à ma place »
  • « Tout le monde voit que je ne suis pas capable, que je ne le mérite pas »

 

Résultats :

  • Même quand on réussit, on minimise cette réussite.
  • On commence tout un tas de choses qui occupent nos journées sans que cela ne mène nulle part.
  • On s’enferme dans un dénigrement de soi, beaucoup de honte et d’anxiété. C’est un sentiment de non légitimité très fort.

 

Les 3 fondements du syndrome de l’imposteur

  • La peur de tromper son monde
  • La peur d’être démasquée, qu’un “faux-talent” soit identifié, révélé voire mis en lumière
  • Le fait d’attribuer ses succès à la chance, au hasard


Ces 3 fondements se basent sur des peurs conscientes et inconscientes, peur du regard de l’autre, peur de vous exposer, peur d’être jugée, peur d’échouer et même peur de réussir. 

À ce moment-là, c’est votre ego qui a le contrôle de votre vie et votre ego recherche le regard des autres par la reconnaissance pour être validé.

Mais STOP ! Tout ça, ce sont des croyances limitantes héritées de l’enfance. Il est possible de déconstruire tout ça pour prendre votre place.

7Z9A9421

D’où vient le syndrome de l’imposteur chez la femme ?

Les femmes sont conditionnées par leur héritage historique, l’héritage social, éducatif et culturel qui ont créé des injonctions sociétales. Alors elles ont plus de chance d’être victime du syndrome de l’imposteur.

Historiquement, la place de la femme a toujours été reléguée au second plan et surtout la femme devait rentrer dans une case bien définie.

Il faut être parfaite, humble, prudente, accommodante, mince mais pas trop…

Alors elle ne s’est jamais sentie assez compétente, toujours à se remettre en question et parfois accéder à des postes moins importants par peur de ne pas être à la hauteur.

Comment s’en défaire ?

1. Prenez conscience de votre syndrome

Identifiez vos peurs. 
Acceptez ce que vous ressentez.
Demandez-vous d’où cela vient et qui vous a communiqué ce sentiment (un parent, collègue de travail, une figure d’autorité, etc.).

Une fois vos sentiments reconnus, mettez de côté ces pensées dévalorisantes pour passer à la 2ème étape.

2. Parlez-vous

Dans un carnet qui sera comme un journal de bord, notez toutes les fois où vous avez excellé, même quelque chose qui peut vous sembler banal. Ce n’est pas de la prétention, c’est factuel.

Cela vous permettra de prendre conscience de vos exploits et de vos victoires dans tous les domaines.

Et dans les moments plus difficiles, vous pourrez consulter votre journal de bord et vous dire « Ah oui j’ai réussi tout ça ! ».

D’ailleurs, ce carnet peut devenir un allié bien plus fort pour votre estime de soi, en y indiquant également les choses pour lesquelles vous ressentez de la gratitude. Vous alimenterez ainsi l’état d’esprit du Succès.

3. Renoncez à la perfection

La perfection, c’est beau mais ça n’existe pas ! 

Une fois que vous aurez accepté cela, donnez le meilleur de vous-même avec des objectifs réalistes. Apprenez à vous connaître, à vous accepter et à vous aimer un peu plus chaque jour. 

Ainsi, vous ne vivrez plus à travers le regard des autres. Vos réponses ne viennent pas de l’extérieur mais de l’intérieur. Vos tentatives pour atteindre l’approbation des autres ne feront que vous freiner. Bien sûr, parfois, il est bon d’obtenir des conseils mais vous n’en avez pas besoin tout le temps. Personne d’autre que vous-même n’a le pouvoir de vous valider.

 

Dès que nous nous recentrons sur notre véritable pouvoir qui est celui d’être nous-même, peu importe ce que les autres disent, il n’y a plus d’obstacles à nos objectifs de vie.

 

Alors faites-vous confiance, soyez vous-même, pensez par vous-même sans attachement et sans peur.

 

Pour reconnaître vos talents et découvrir les outils pour mettre en place l’état d’esprit de la réussite, inscrivez-vous à la Journée Exceptionn’Elle que j’organise pour accompagner les femmes vers le Succès.

Investir sur soi est une manière de se recentrer et d’avancer.
C’est l’investissement le plus bénéfique.

Publié le

Pour continuer votre lecture

non

Le pouvoir de dire non : 6 clés pour y arriver

Zone de confort : le Succès est en dehors

lacher prise

6 étapes pour lâcher prise

L'équipe des Elles du succès

Ready to Rock the Success ?

Parlons-en !

Nous contacter